• اخر الاخبار

    Rappel pour remettre les pendules à l'heure.

    Avant hier, mercredi 11 mai 2011, je suis passée devant le ministère de l’enseignement.  Dans une des rues il y avait des militaires, des fils barbelés, des tentes, des vêtements étalés ici et là. J’avais oublié, comme une grande partie de la population tunisienne qu’il y avait quelques chômeurs diplômés tunisiens qui occupent ces lieux depuis quelques temps. J’ai même oublié quand est ce qu’il a commencé leur sit-in. Sur le coup ça m’a fait presque rire tellement la situation me semblait absurde.
    Ils étaient « protégés » par l’armée et des policiers, quelques uns discutaient  et rigolaient avec des soldats en toute tranquillité comme s’ils étaient là pour la même cause. Une image paisible d’une situation dramatique.
    Des gens loin de chez eux depuis au moins quelques semaines, tellement là depuis longtemps qu’ils ont tissés de « bonnes » relations avec ceux qui n’hésiteraient pas à les chasser avec les bonnes manières de notre chère police quand ils recevraient les ordres.
      Ils sont là depuis tellement longtemps qu’il faudrait peut être les intégrer dans le circuit touristique de la médina de Tunis tout comme Sidi Mehrez ou Torbet ELBey. Ou peut être faudrait-il inventer le circuit touristique de la révolution qui inclurait  dans ce cas la place du Gouvernement.
    Mais je pense que le gouvernement a fait le nécessaire pour nous priver de ce plaisir en allant, à chaque fois et de toute urgence, effacer les tags des murs de la Kasbah. Oui bien sur j’ai oublié ce n’était qu’une saleté qu’il fallait essuyer au plus vite et en toute urgence. Une urgence qu’on savait  gérer pour ces tags, qui ne sont que la mémoire des revendications d’une partie des tunisiens.
    Mais ces tags dérangeaient le paysage paisible de la Médina de Tunis, dérangeaient les Beldis qui voulaient retrouver au plus vite leur médina, et agaçaient un gouvernement  illégitime qui devait se rappeler chaque jour de quoi il était redevable envers une révolution légitime.
    Des tags qui portent atteinte au patrimoine du pays. Mais faut il blâmer ceux qui les ont fait ? Qu’est ce qu’ils connaissent eux au Patrimoine ces g3ar de la kasbah 1 ou 2 ?
    Mais ces chômeurs diplômés qu’on ne peut malheureusement pas effacer avec un coup de pinceau et dans cette aire nouvelle de démocratie et de liberté on leur laisse le droit de s’exprimer comme ils veulent, autant qu'ils veulent :  Un jour, deux jours, un mois, deux mois ils tomberont sûrement  dans l’oubli, ne feront plus parti du paysage médiatique, ni des attractions touristiques révolutionnaires.
    Après tout qui s’en occupe? Et ne me demandez surtout pas ce que fait le ministère de l’enseignement. Il est provisoire et malgré toute sa bonne volonté il ne peut s’engager à s’occuper d’eux, il est provisoire le pauvre, et puis il est là pour réussir l’année scolaire à n’importe quel prix.

    Mais ne vous inquiétez pas mes chers concitoyens ni pour vous, ni pour eux : le 24 juillet est une journée miracle paradisiaque,  tous nos problèmes de chômage, d’injustice, de snipers, de corruption, de pauvreté,… vont être résolus ce jour là, tous sans exception.
    Ce jour là vous vivrez l’incroyable, et vous verrez de vos propres yeux la baguette magique, la vraie …

     Alors jusqu’au 24 juillet baissez votre tete, fermez votre gueule et arrêtez de râler, la révolution est entre de bonnes mains.


    Saadi Neila
    • تعليقات بلوجر
    • تعليقات الفيس بوك

    0 comments:

    Publier un commentaire

    Item Reviewed: Rappel pour remettre les pendules à l'heure. Rating: 5 Reviewed By: @HosQuijote_الكيخوتي
    إلى الأعلى