• اخر الاخبار

    L'École Rue du Pacha, Tunis : l'enseignement de la femme arabe et « la Plus Grande France » (1900-1914)

     Résumé
    L’école Millet, fondée en 1900 à Tunis, fut le premier établissement, non missionnaire et moderne dans le sens pédagogique, pour les filles indigènes dans l’Afrique du Nord française. Dans cet article, nous proposons quatre hypothèses. La première est d’ordre méthodologique : un modeste établissement pour jeunes filles peut servir à explorer des problématiques plus vastes sur les femmes et le genre de l’Etat-nation et de l’empire. Ensuite, la question de l’instruction des filles tunisiennes est traitée comme un enjeu dans des conflits au niveau de l’État, ou plutôt de plusieurs États concurrents. Ces conflits ont provoqué des débats non seulement sur le rôle des femmes dans des sociétés arabo-musulmanes soumises à la France, mais aussi sur les « devoirs » des Françaises venues de métropole. Aussi est proposée l’idée que certaines colonies françaises étaient utilisées comme laboratoires expérimentant des programmes de réforme sociale.


    Pour citer cet article
    Julia Clancy Smith, « L'École Rue du Pacha, Tunis : l'enseignement de la femme arabe et « la Plus Grande France » (1900-1914) », Clio, numéro 12-2000, Le genre de la nation, [En ligne], mis en ligne le 24 mai 2006. URL : http://clio.revues.org/index186.html. Consulté le 16 janvier 2012.
    • تعليقات بلوجر
    • تعليقات الفيس بوك

    0 comments:

    Publier un commentaire

    Item Reviewed: L'École Rue du Pacha, Tunis : l'enseignement de la femme arabe et « la Plus Grande France » (1900-1914) Rating: 5 Reviewed By: @HosQuijote_الكيخوتي
    إلى الأعلى